EXPLICATIONS DE VOTE

Définition de la violence fondée sur le genre comme un nouveau domaine de criminalité énuméré à l’article 83, paragraphe 1, du traité FUE

16 septembre 2021

La violence à l'égard des femmes et les autres formes de violence fondée sur le genre, comme la violence à l'égard des personnes LGBTI, sont ancrées dans les stéréotypes de genre et représentent l'une des plus grandes violations des droits de l'homme de l'histoire. J’ai voté en faveur de ce rapport, qui constitue un pas primordial pour éradiquer la violence basée sur le genre et parvenir à l’égalité totale entre les sexes. En effet, l’absence d'une stratégie européenne de lutte contre la violence liée au genre et les lacunes et disparités dans les législations nationales des États membres constituent un réel problème. Il est donc nécessaire d'élaborer une directive afin d'exiger de tous les États membres qu'ils mettent un terme à cette forme systématique de violence. Ce rapport vise à ce que cette directive soit accompagnée de l'introduction de la violence basée sur le genre comme nouveau crime aux sens de l'article 83(1) du TFUE, ce qui servirait de base juridique pour garantir des définitions juridiques et des normes minimales communes dans le cadre législatif de l'UE pour prévenir et combattre la violence basée sur le genre dans l'espace de liberté, de sécurité et de justice.

Des conditions de travail, des droits et une protection sociale justes pour les travailleurs de plateformes - nouvelles formes d'emploi liées au développement numérique 

15 septembre 2021

Le rapport sur les conditions de travail, des droits et une protection sociale justes pour les travailleurs de plateformes, souligne la nécessité de normaliser les relations contractuelles et de conditions de travail pour les travailleurs de plateformes. J’ai voté en sa faveur pour que chacun puisse bénéficier des mêmes droits que les autres travailleurs, d’une protection sociale ainsi que d’une revalorisation du travail fourni par ces derniers. Toute personne doit avoir la possibilité d’exercer son travail dans un environnement qui respecte les droits sociaux.

Une nouvelle approche de la stratégie maritime pour la région atlantique

14 septembre 2021

Dix ans après que la Commission Européenne ait adopté une stratégie maritime atlantique, ce rapport permet une mise en lumière sur le travail accompli. Cependant avec des facteurs tels que le Brexit, le COVID-19 et le changement climatique, la cohésion économique, sociale, environnementale et territoriale des régions atlantiques est menacée. Il est plus qu’impératif d’instaurer une stratégie macro-région atlantique efficace, c’est pourquoi j’ai voté pour ce rapport. Renforcer le rôle des ports atlantiques, investir dans des infrastructures innovatrices dont les ports verts, et la décarbonisation du transport maritime sont des actions que nous devons mener afin de stabiliser cette crise actuelle.

Droits des personnes LGBTIQ dans l'Union

13 septembre 2021

Cette résolution est issue de plusieurs pétitions des citoyens européens dénonçant l’absence de reconnaissance mutuelle des droits des familles arc en ciel par tous les États membres de l’UE, et plus particulièrement, de la position de la Pologne et de sa politique à l'encontre des personnes LGBTIQ (« zones LGBTIQ free »). La motion reprend la longue liste de motions, de rapports et de règles établis par les institutions européennes et internationales, qui revendiquent l'égalité de traitement et la non-discrimination des personnes LGBTIQ et des familles arc-en-ciel. Elle rappelle le lien entre la reconnaissance de la famille et le droit à la libre circulation, garantis par les traités et liés par la directive 2004/38. La résolution reconnaît à la fois les progrès et les travaux en cours dans ce domaine. Aussi, le texte ne manque pas de souligner que la directive anti-discrimination, instrument majeur pour garantir l’égalité des droits, reste bloquée au Conseil. L'égalité et la liberté d'expression sont les principes moteurs de la résolution. J’ai donc voté en faveur du texte, qui marque une position claire du PE contre la discrimination et la violation de l’état de droit.